Mysimba, un médicament anti-obésité : un nouveau mediator ?

Un laboratoire a fait une demande européenne de mise sur le marché pour le Mysimba, un médicament anti-obésité ayant une balance bénéfice-risque défavorable, selon la revue pharmaceutique Prescrire .

La revue pharmaceutique spécialisée Prescrire ne décolère pas depuis que l’Agence européenne du médicament a publié l’avis favorable du comité des spécialités médicales (CHMP) sur un nouveau médicament de l’obésité, le Mysimba. Le produit du laboratoire Orexigen Therapeutics a été autorisé cette année aux États-Unis par la l’agence du médicament américaine (FDA) après une valse-hésitation de quatre années consécutive à des incertitudes sur l’innocuité cardiovasculaire du médicament.

Parmi les risques évoqués:  ceux de la naltrexone, utilisée dans le sevrage des opiacés ou de l’alcool, et de l’amfébutamone (Zyban) pour un bénéfice qui semble minime, selon les informations disponibles sur le site de la FDA.

Publicités