Techniques

logo-bat-web1.jpgLa sophronisation de base (SDB)

La sophronisation de base, ou lecture du corps est la méthode incontournable en sophrologie. Issue de l’hypnose, elle est la base de tout travail pédagogique (Ex: je monte sur scène dans un mois) ou thérapeutique (Ex : je suis en dépression). Guidé par la voix du sophrologue, le patient, allongé, les yeux fermés, est amené à relaxer chaque zone de son corps afin de faire une détente physique et musculaire. En se concentrant ainsi sur son schéma corporel (sa tête, sa nuque, ses bras, ses jambes…), la personne est invitée à laisser de côté toutes les pensées parasites ou tout flux de cogite cérébral (ce que j’ai fait hier, que je ferai ce soir ou ma réunion de demain).

La sophronisation va finalement être un processus qui va modifier l’état de conscience du patient, l’amener à ce qu’on appelle le niveau sophro-liminal, état de vigilance situé entre veille et sommeil. La conscience devient moins réflexive mais plus perceptive, focalisée sur les sensations.

Les états de relaxation sont des états d’extrême vigilance et non des degrés de sommeil comme on pourrait le penser. Avec entrainement, nos cellules vont enregistrer, notre corps va mémoriser l’état de détente. Comme une rééducation finalement de notre cerveau qui va apprendre petit à petit à mettre à l’écart nos états émotionnels.

Le Training Autogène de SCHULTZ (TAS)

Le Training Autogène de Schultz est également une technique issue de l’hypnose. Elle est un moyen, comme la SDB, d’atteindre le niveau sophro-liminal. Cette méthode, on la doit à un médecin psychiatre allemand du nom de Johannes Heinrich Schultz.

D’après ses observations, certains patients, ayant subi de nombreuses séances d’hypnose, étaient capables par eux-mêmes, de se replonger dans un état similaire. Au cours de cet état d’auto-hypnose apparaissaient des sensations de lourdeur et de chaleur accompagnées d’un effet remarquable de récupération. Schultz est donc partie d’observations cliniques, de l’expérience vécue par des patients, pour mettre au point sa technique au début du siècle. Il eut l’idée de faire éprouver ces sensations corporelles à ses patients de façon à les mettre dans un état voisin de l’hypnose. « Le principe est d’induire par des exercices physiques et rationnels déterminés (sensations de lourdeur, de chaleur…) une déconnexion générale de l’organisme ». Autrement dit, une mise au repos du corps et de l’esprit ici et maintenant.

Le TAS permet également de créer un effet amortisseur de nos émotions. Approprié pour lutter contre l’emballement de notre système neuro-végétatif et donc gérer notre stress.

La Relaxation Dynamique

La Relaxation Dynamique, instituée par Alfonso Caycedo, comprend trois degrés et se pratique généralement en groupe. Issue de l’Orient et en particulier du Yoga, la méthode a été mise en place à partir de techniques hindoues, inspirées de plusieurs voyages en Inde qu’a fait Caycedo pour ensuite les adapter à l’Occident. La Relaxation Dynamique est une voie initiatique qui au fil de l‘entrainement va permettre une connaissance de soi, une unité entre corps et esprit. Le premier degré est dit concentratif, le second contemplatif et le troisième reflexif allant vers une ouverture de conscience de plus en plus illimitée. Un quatrième degré  a été mis au point en 1985 par Alfonso Caycedo. Il s’agit d’un retour du 3ème degré, une nouvelle prise de conscience, suscitant « un regard différent sur ce qui nous entoure », caractérisé par la valorisation du moment présent.

La SAP: Sophro-acceptation Progressive

La SAP est une technique sophro dont le but est de préparer une personne à franchir une épreuve avec réussite (Examens, Accouchement, compétition sportives…). Il s’agit pour le patient d’aller à la recherche de cette situation par visualisation- une fois le niveau profond de relaxation atteint- de manière positive.

Soit le sujet se voit directement réussir cette situation future, ou bien on lui fait visualiser tout le parcours y compris la réussite finale. Visualiser c’est-à-dire imaginer mais aussi vivre concrètement l’évènement avec les sensations associées.

L’avantage de cette méthode est que la personne, face à son épreuve le jour J, n’aura pas la sensation de vivre la situation pour la première fois. C’est du conditionnement, de l’entrainement, un travail à répéter plusieurs fois pour ancrer le positif. Le pouvoir de l’imaginaire sur notre conscience est beaucoup plus puissant que nous le pensons. Les neurosciences ont récemment prouvé que pour le cerveau il n’y avait pas de différence entre une situation vécue et une situation imaginée.

La séance peut être enregistrée pour que le patient complète sa préparation aussi chez lui.

La Sophro-Correction-Sérielle (SCS)

La Sophro-Correction-Sérielle (SCS) est particulièrement utilisé pour soigner les phobies. Le but étant de remplacer des sensations négatives par des sensations positives obtenues, en amenant le patient au niveau sophro-liminal. Elle ressemble à la SAP que nous venons de voir car elle relève aussi de la préparation, de l’anticipation d’une échéance qui nécessite pleine confiance et gestion du stress. Il s’agit avec le SCS d’aller au plus proche de ce qui fait peur, angoisse, met mal à l’aise, sans brûler les étapes, pour éviter la fuite devant l’obstacle..

Le Signe signal ou Technique Conditionnée :

Cette technique s’apparente à la SAP, décrite ci-dessus, et utilise le réflexe conditionné, selon les données pavloviennes. Parfaitement adaptée à la gestion du trac, au besoin d’être boosté/dopé pour mobiliser de l’énergie à un moment donné. On va en quelque sorte rééduquer notre cerveau, casser les chainons d’associations/les mécanismes (du type, situation X= angoisse) que met en place notre cerveau. Elle consiste à substituer un geste à un symptôme. Le signe signal est le plus souvent le geste qui consiste à presser le pouce sur l’index d’une même main ou le poing fermé.

La Respiration : se connecter à son souffle et calmer l’esprit

En sophrologie, la respiration est omniprésente. Notre fonction respiratoire est la seule qui fonctionne toute seule et sur laquelle nous pouvons aussi avoir une action de contrôle. Le fait d’accéder à une bonne respiration conditionne l’équilibre physiologique, psychique, mental et émotionnel de l’individu. Très bon outil donc pour se connecter à soi même et gérer ses émotions, calmer l’emballement de notre système nerveux. La respiration est liée à notre vie émotionnelle.

La Respiration ventrale : La meilleure pour gérer son stress, oxygéner l’ensemble de ses muscles et de ses organes.

L’improvisation théâtrale

Les exercices d’impro théâtrale sont une mine d’or pour travailler le lâcher prise,  l’estime de soi et la libération des émotions. Je vous propose d’explorer à travers de petits travaux ludiques cette découverte au service de votre demande.

Voici une vidéo d’un des spectacles de ma troupe les Prêtatout, il s’agit d’un match/rencontre- discipline phare en impro venue du Québec- avec l’équipe des Satourne.


Prendre rendez-vous en ligne

Une réflexion sur “Techniques

  1. Pingback: SOPHROLOGIE | Isabelle Frenay

Les commentaires sont fermés.